home sweet home

city système de secrets public averti 1rp mensuel flexible recensement par mp


taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Ziggy Coleman
played by
portrayed by
messages : 249
name : olivia (carolcorps), elle.
face + © : maya hawke | ava@mine | sign@alexcabotgf.tumblr/ritachou & stephen king.
multinicks : alma ·
trigger : à voir ensemble.
warning : language vulgaire.

age (birth) : [ 28|10 ] twenty three years old.
♡ status : single and afraid of cannibals.
work : drummer for the Midnight Sirens and saleswoman of graphic novels | she also teaches drums.
home : a small flat with her bestie and her three turtles.
points : 34
image : Ew, Lali! Tumblr_puq6enWzrK1qfb5cjo8_400

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (fr/en) ; open ( lali ...)
· Ew, Lali! · Ven 6 Jan - 20:38

@Lalita Rochana

D’humeur maussade, la musicienne traînait sa carcasse péniblement à travers l’appartement. Les fêtes de fin d’année lui avait laissé un goût amer. L’absence de son frère devenait de plus en plus difficile à accepter. Du moins, l’avait-elle réellement accepté? Non. Très fusionnelle avec lui depuis toute jeune, Ziggy ne supportait plus cette absence. On avait beau la rassurer sur la force de leur lien, sur l’immuabilité de l’amour fraternel, elle commençait à ne plus y croire. Son palpitant se fissurant toujours un peu plus à chaque coup de téléphone. La jeune femme peinait à comprendre qu’il ait eu besoin de partir. Que pour son bien, il avait choisi de s’éloigner d’eux, d’elle. Pourquoi? Elle qui pouvait toujours trouver refuge auprès de son grand frère, elle qui voyait en lui son pilier. Elle qui n’envisageait pas l’avenir sans lui, elle ne pouvait se représenter une problématique la forçant à s’éloigner de lui. Pourtant il insistait sur le fait qu’elle lui manquait, qu’il avait hâte de serrer sa petite soeur dans ses bras… Les mois avaient bientôt mué en une année entière, les mots perdaient de leur valeur, les mots sonnaient creux. Au moins, elle avait encore le groupe, ce qu’il en restait. Non, même les Midnight Sirens ne parvenaient plus à lui redonner le sourire. La blondinette voyait son rêve s’éloigner, ses sacrifices devenir des souvenirs amers emplit de regrets. Hier encore, Lali s’était pointée avec plus d’une heure de retard. Cela ne lui ressemblait pas, pas avant. Mais depuis quelques mois c’était devenu une sale habitude qu’elle balayait de quelques réflexions dont elle seule avait le secret. Rongeant son frein, Ziggy ne voulait pas créer de tensions entre elles, mais elle ne comprenait plus. Sa tête bouillonnait dans tout les sens sans parvenir à faire sens de cette situation. Mais la tempête qui faisait rage dans le coeur de la jeune femme, ne demandait qu’à exploser. L’incident de la veille, un énième retard, fut la goûte de trop. Où peut être était-ce sa dernière conversation avec son frère? Difficile de savoir ce qui avait déclenché la tornade. Mais lorsque Lali poussa la porte de leur appartement, les bras chargés de nourriture chinoise qu’elle avait pensé à commander avant de rentrer, Ziggy ne put se retenir d’avantage. « You still haven’t told me why you were late yesterday? » Petite remarque passive/agressive, glissée tandis qu’elle allait l’aider à déballer ses sacs sur leur petite table du salon. Une table en bois, pleine de rayures, de tâches, de mots griffonnés lors de soirées avec leur groupe d’amis. Les nems sauraient apaiser la tempête, raison pour laquelle elle les ignora soigneusement. Il fallait qu’elle crève l’abcès, elle ne supportait pas d’avoir la moindre source de rancoeur envers sa meilleure amie. Même si les disputes faisaient parties du quotidien d’une relation saine, elle détestait ça. Du moins avec elle. Sa petite Lali était la seule avec qui elle n’haussait que rarement le ton, sauf peut être pour l’empêcher de s’échapper par la fenêtre, pour un oui ou pour un non. « Do you know why my brother is obsessed with your love life by the way? The numerous time he asked about you is insane ! » Assise au fond du canapé, les jambes en tailleur, son poulet sauté au curry et son riz dans une main, ses baguettes dans l’autre, la musicienne essaya de reprendre son calme. « thank you. » fit-elle d’une voix monocorde en donnant un petit coup de coude complice à sa meilleure amie.

_________________

Drive away and try to keep smiling. Get a little rock and roll on the radio and go toward life with all the courage you can find and all the belief you can muster. Be true, be brave, stand.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum