AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fausse couche & baby-sitteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Fausse couche & baby-sitteur Lun 7 Juin 2010 - 0:14

Le lundi 06 juin 2011.

Dans les couloirs du Baptist Hospital, Miami, FL.


Il ne nous fallut pas longtemps, à Scott Matthews et à moi-même pour apprendre la terrible nouvelle : Lison G. Honnesty, notre mère-porteuse, avait perdu le bébé qu'elle portait. Notre bébé. Nous étions restés plusieurs heures, assis à son chevet de l'hôpital. Je ne pouvais me résoudre à la laisser seule. Elle était devenue au fil de ces mois notre amie, incarnant l'espoir de pouvoir enfin fonder une famille. Elle était devenue l'une des femmes les plus importantes de ma vie, et je ne pouvais me résoudre à la laisser maintenant qu'elle ne pouvait plus nous apporter ce que nous avions tant désiré.

Alors que nous étions sortis de la chambre d'hôpital de Lison, je me dirigeais vers une machine pour avoir un thé brulant. Scott me rejoignit. Nous n'avions pas encore parlé de tout ça. Que pouvions-nous dire ? Notre rêve était brisé, et une de nos amies avait frôlé la mort. L'un comme l'autre, nous étions en pièces. Ma main se posa sur la joue de mon homme, comme pour sécher ses larmes qu'il ne semblait pourtant pas prêt à laisser couler. J'avais déjà pleuré au téléphone lorsque l'hôpital nous avait appelé pour nous apprendre la nouvelle, j'avais pleuré encore une fois en serrant la main de Lison pendant qu'elle essayait de nous raconter ce qu'il lui était arrivé. Scott n'avait pas encore pleuré. Je ne lui en voulais pas, bien sûr, je savais qu'il verserait des larmes lorsqu'il serait prêt à accepter la perte de ce bébé.

Je posais mes lèvres sur la joue de Scott et c'est alors que mon portable sonna. Je décrochais d'une voix assez mal assurée : « Oui ?
- Maât ?
- Je... Pourquoi est-ce que tu m'appelles ?
- Oh. Je ne pensais pas que tu reconnaitrais ma voix.
- Je n'oublie pas une si belle voix ma chère... ironisais-je.
- Tu es trop mignon. Dis-moi, est-ce qu'il y a un endroit où nous pourrions nous rejoindre dans quelques minutes ?
- Pourquoi ça ? Je suis pas vraiment en forme là.
- Oh crois-moi Maât, j'ai une belle surprise à te montrer. Enfin belle... Je crois que ça te fera plutôt flipper. »

Et pour une surprise, ce fut une surprise. Qui se transforma en miracle... et en secret.




Plusieurs semaines plus tard...

Au Blue Lagoon Bar, Miami, FL.


Ce coup de fils, quelques semaines auparavant fut une surprise, tout comme ce que mon interlocutrice à me montrer. Je n'en revenais toujours pas. Les choses se bousculaient tellement dans ma tête que je ne savais plus où orienter mes pensées. Finalement, j'avais trouvé le numéro d'une jeune étudiante en psychologie et résidente d'Ocean Grove que l'on m'avait chaudement recommandée. Je l'avais contacté pour prendre un rendez-vous le plus vite possible. Elle s'était montrée très disponible.

Avançant d'un pas sûr entre les tables du Blue Lagoon Bar, je suis heureux de constater que Novelie Peterson était déjà là. Ponctuelle avec ça, décidément cette jeune femme avait toutes les qualités. Je m'arrêtais à côté d'elle, le visage sérieux mais une petite étincelle dans les yeux, excité par cette rencontre. « Mademoiselle Peterson ? Je suis Maât Blythe-Sheldon... » lui dis-je avec un sourire tout en lui tendant la main pour la saluer. J'attendais beaucoup de ce rendez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Fausse couche & baby-sitteur Lun 7 Juin 2010 - 15:39

Avec les beaux jours et la fin de l'école qui arrivait, on aurait pu penser que les gens allaient se ruer sur les baby-sitter pour faire garder les enfants. Mais en réalité, ce n'était pas du tout le cas. Certains prenaient carrément des nourrices à plein temps, et d'autres prenaient tout simplement des vacances. Ce qui n'était pas pour faire plaisir à la jeune fille qui voyait son "argent de poche" diminuer. D'un autre côté, elle avait elle aussi des examens elle avait donc plus de temps à s'y consacrer. Un mal pour un bien dira-t-on. Il lui arrivait quelques fois de recevoir un coup de téléphone pour dépanner un après-midi ou une soirée, mais rien de régulier où d'intéressant pour elle. Cependant, elle ne refusait jamais. Tout d'abord car cela faisait toujours un peu de revenu et ensuite car Novelie avait une réputation à se faire. Elle ne pouvait pas choisir ses clients, ce serait très mal vu et très déplacé également. Et puis de toute façon, tout le monde sait que Novelie est incapable de refuser quoi que ce soit si c'est pour aider quelqu'un.

Pourtant, les choses allaient peut-être s'arranger un peu pour elle. Un jour, elle reçut un coup de téléphone d'un certain Maât Blythe. Il avait entendu parler d'elle et il voulait la rencontrer pour lui proposer quelque chose. En règle générale, les gens ne prenaient pas forcément la peine de la voir. Ils l'appelaient, lui demandaient quand est-ce qu'elle était disponible, et hop là, c'était partit. Elle trouva cette attitude très pro. Pour elle, il était normal que les parents rencontrent la personne qui allait se retrouver seule avec leurs propres enfants et s'en occuper. Étant donné qu'il travaillait, elle ne fut pas difficile sur le jour, le lieu et l'heure du rendez-vous. Elle pouvait bien plus facilement se libérer.

Le jour J, elle ressentit un stress encore inconnu. C'était la première fois qu'elle allait être confrontée à un véritable rendez-vous de ce genre. Digne d'un entretient d'embauche. Elle tenta de se rassurer, se disant que jamais ses services n'avaient été critiqués. Elle mit un peu de temps à se préparer, voulant être tout à fait présentable sans en faire trop. Compromit qu'elle finit par trouver. Elle attacha ses cheveux en chignon, plus pratique. Et elle se vêtit d'une simple robe blanche en coton qui arrivait aux genoux et légèrement cintrée. Le visage frais et propre, une montre et c'était tout. Elle était arrivée en avance, c'était important pour elle. Il était hors de question d'arriver environs à l'heure ou pire, en retard. Cela donnait une très mauvaise image de soi.

Elle n'osa rien prendre au bar en l'attendant. Elle essayait de paraître le plus calme possible. Quand soudain elle vit un homme plus âgé qu'elle arriver, la regarder et finalement s'approcher d'elle. Cela devait être lui, Maât Blythe. Son stress s'envola d'un coup et elle se leva poliment, lui tendant la main à son tour pour l'a lui serrer. Elle lui sourit, naturellement gracieuse et rayonnante. « Bonjour monsieur Blythe-Sheldon. » Elle ajouta simplement « Comment allez-vous ? » La politesse, c'était primordiale. Elle s'était rassise en même temps que lui à peu près. Elle réalisa soudainement qu'elle ne savait absolument rien de ce qu'il allait lui proposer. Combien d'enfants, où, quand ? Patiente, elle attendit qu'il prenne la parole pour lui expliquer tout ce qu'il avait à lui dire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Fausse couche & baby-sitteur Lun 7 Juin 2010 - 18:41


Une fois que nous fûmes assis l'un en face de l'autre, mon regard se posa dans les magnifiques yeux bleus de Novelie Peterson et j'en eu le souffle coupé. Dieu qu'elle était belle ! C'en était presque... époustouflant.
Cela faisait maintenant tellement de temps que je partageais mon lit avec un homme que j'en avais oublié la beauté des femmes. Evidemment, je les regardais toujours, là n'était pas le problème. Mais Novelie, bien qu'étudiante, dégageait quelque chose d'étincelant. Une beauté étincelante.

Je lui fis un sourire. Elle me paraissait propre sur elle, gentille et douce. En un mot : parfaite. J'appréciais même son style vestimentaire épuré mais soigneux, ses vêtements étaient choisis avec goût. J'eus un autre sourire en réalisant que j'étais venu vêtu assez classe, peut être un peu trop. Vêtu d'un pantalon de costume noir Armani avec de fines rayures tons sur tons, mon torse était recouvert d'un chemise pastel couleur prune Hermès, sans cravate. Une montre à gros bracelet Fossil encerclait mon poignet gauche. Je n'étais pas venu les mains vides : je portais avec moi un fin attaché-caisse dans lequel se trouvait les papiers que je comptais lui faire signer si elle acceptait ma proposition. J'étais une personnalité publique, je ne pouvais pas faire les choses à moitié.

« Comment allez-vous ?
- Très bien, je vous remercie mademoiselle Peterson. » lui répondis-je toujours en souriant. Elle était polie, cela me plaisait bien. « Je vous remercie d'avoir accepté de me rencontrer aussi vite. Je désirais vraiment vous rencontrer pour vous proposer quelque chose; en rapport avec vos activités de baby-sitter cela va de soit. » Et sur ces quelques mots, je sortais deux feuilles agrafées l'une avec l'autre que je faisais glissé devant elle. « Rassurez-vous, ce n'est qu'une question de formalité. C'est un contrat de confidentialité dans lequel vous promettez que vous ne divulguerez rien de notre conversation; et ce même si vous refusez ma proposition d'emploi. A la presse, à vos amis, à votre petit-ami. A personne. » Je lui fis un sourire pour la rassurer, je savais que ce genre d'attitude pouvait aussi effrayer. Elle devait se demander dans quoi elle était tombée. Je sortis un stylo Montblanc de mon attaché-caisse et je lui tendis pour qu'elle apporte sa signature en bas de la page. « Rassurez-vous, il n'y a rien d'illégal dans ce que vous allez apprendre ! » précisais-je en riant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Fausse couche & baby-sitteur Mer 9 Juin 2010 - 13:22

Étrangement, le nom et le visage de l'homme ne lui semblait pas totalement inconnu. Elle n'aurait pas su dire ou il lui semblait l'avoir aperçut, peut-être rêvait-elle totalement d'ailleurs. Il était tout à fait possible qu'elle le confonde avec quelqu'un d'autre. Elle regardait très peu la télé, préférant s'abandonner à une lecture plus idéaliste et plus douce que les images agressives diffusées sur les postes. Si elle avait été une "accro" des émissions, elle aurait tout de suite reconnu le présentateur du "The B&C Show". Mais ce n'était pas le cas. Elle trouvait d'ailleurs qu'il ressemblait beaucoup à un homme d'affaire, tout droit sortit de ses bureaux après maintes négociations. Il était très classe et ses vêtements ne semblaient pas sortir de n'importe quel magasin. Elle en fut un peu impressionnée, ce demandant soudain si elle serait à la hauteur de ses espérances. Mais elle se concentra pour ne rien laisser transparaître.

La suite la scotcha légèrement, elle ne s'attendait pas du tout à ça. Elle se demanda alors dans quoi elle était allé se fourrer. Elle pouvait encore tout annuler, laisser tomber. Cependant Maât était plutôt sympathique, son calme et son sourire lui inspirait confiance. C'était un tort, Novelie avait souvent tendance à faire confiance aux gens. Sauf si vraiment quelque chose lui mettait la puce à l'oreille. Elle tenta de paraître la plus attentive et la plus sérieuse, montrant qu'elle prenait cette discussion à cœur. Elle se retrouva donc avec un magnifique stylo et deux feuilles agrafées stipulant apparemment qu'elle ne devait rien divulguer de ce qu'elle allait apprendre. « Rassurez-vous, il n'y a rien d'illégal dans ce que vous allez apprendre ! » Elle hocha la tête, toujours souriante. Puis elle entreprit de lire les documents pour être sûre qu'il ne s'agissait pas d'une arnaque quelconque. Mais non, il y a avait beaucoup de blabla mais au final rien de plus que ce qu'il ne lui avait expliqué. Elle attrapa donc le stylo avec détermination et signa là ou c'était indiqué.

Puis elle lui tendit les papiers, se demandant ce qui allait l'attendre. « Puisque cela concerne mes fonctions de baby-sitter, je n'ai pas de raisons de refuser il me semble. Je vous écoute. Et rassurez-vous, rien ne sortira de ce bar. » Elle se montrait détendue, essayant de faire bonne figure pour le rassurer à son tour. Bien que elle, sache parfaitement que, quoi qu'elle apprenne elle ne répéterait rien, son interlocuteur lui, n'en savait rien au final. Bien sûr il y avait le document signé et ce qui arriverait si elle parlait, mais on ne sait jamais sur qui on peut tomber. Elle avait poser ses mains sur la table, se tenait bien, montrant qu'elle était prête à l'écouter ou à lire si le "secret" était rédigé. La curiosité la titillait terriblement et elle se demandait vraiment ce que cela allait être.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Fausse couche & baby-sitteur Mar 6 Juil 2010 - 20:30


« Puisque cela concerne mes fonctions de baby-sitter, je n'ai pas de raisons de refuser il me semble. Je vous écoute. Et rassurez-vous, rien ne sortira de ce bar. » Je récupérais mon stylo que je lui avais prêté quelques minutes plus tôt pour qu'elle apporte sa signature sur les documents. Lorsque ce fut fait, je lui tendais une copie de notre contrat pour qu'elle le garde dans ses affaires, puis rangeais la mienne dans mon attaché-case.
Je lui adressais un sourire bienveillant. Je la trouvais absolument parfaite, répondant à toutes mes attentes. J'espérais vraiment qu'elle accepterait ma proposition, auquel cas il me serait difficile de trouver une meilleure candidate. Rien que sa politesse et sa beauté naturelle, elle avait déjà mit la barre très haut.

« Je vous explique donc la situation. Je suis en couple depuis plusieurs années avec un homme, Scott Matthews. Il est chef cuisinier et compte bientôt ouvrir son propre-restaurant. Quoi qu'il en soit, Scott et moi avons emménagé ensemble il y a plusieurs mois de ça, et aujourd'hui nous avons envisagé de fonder une famille. Nous avons trouvé une mère porteuse qu réside d'ailleurs à Ocean Grove comme vous et moi. Mais elle a perdu son bébé... » Je l'épargnais les "détails" comme par exemple que Lison avait perdu l'enfant parce qu'elle avait été cambriolée et tabassée. Non pas que je n'étais pas touché par ce qu'il s'était produit, évidemment que je l'étais. Mais je ne voulais pas entrer trop dans les détails. Après tout, Novelie allait rentrer dans mon existence si elle acceptait l'emploi, et elle allait donc évidemment connaître beaucoup de choses de ma vie privée et de celle de Scott mais je ne voulais pas qu'elle en sache quand même de trop. « Nous avons fait des démarches d'adoption et à notre plus grand bonheur, tout est allé très vite. Dans quelques semaines, on va nous confier une petit garçon venu tout droit de Massachusetts, où l'adoption par un couple homosexuel est autorisée. » Je lui fis un sourire. J'arrivais enfin à la partie qui concernait Novelie. « Bref. Ce que je vous propose, c'est d'être la baby-sitteur de cet enfant. Évidemment, nous aménagerons les horaires en fonction de vos disponibilités mais je vous parle d'un emploi pour tous les jours de la semaine, au moins six heures par jour. Je sais que c'est beaucoup de travail, vous serez donc rémunérée comme il se doit. »

Bon, autant le dire carrément : je n'étais pas honnête avec cette jeune fille, et je ne lui disais pas toute la vérité sur cet enfant. Mais elle n'avait pas besoin de tout savoir, cela ne la regardait pas. Et puis... Ce petit garçon était notre seconde chance, à Scott et à moi, nous n'allions pas prendre le risque de tout perdre en nous montrant un peu plus honnête. Parfois, des mensonges valent mieux que la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Fausse couche & baby-sitteur Mar 13 Juil 2010 - 21:58

Novelie était calme, confiante. Son sourire ne disparaissait pas, sereine. Elle attrapa avec sa délicatesse habituelle la copie du document. Elle sortit de son sac-à-main une pochette bleue nuit dans laquelle elle rangea les papiers. Elle la referma et la laissa posé sur la table, au cas où il y est d'autres papiers à garder. Ce qui risquait fortement d'être le cas. Son interlocuteur rangea les affaires qu'il avait sortit et se prépara à reprendre la parole. Novelie le regardait avec intérêt, l'écoutant attentivement. Tous ces mystères l'avait intriguée et elle avait un côté très curieux, peut-être un peu trop parfois même. Mais elle connaissait les limites et jamais elle ne les dépasserait, question de respect pour son entourage. Et puis, elle n'aimerait pas qu'on vienne fouiller dans sa vie alors hors de question de faire subir cela aux autres. C'était terriblement impoli et Novelie était trop bien élevé et respectueuse pour ça. Néanmoins, il avait piqué sa curiosité et elle était impatiente d'entendre la suite. Elle avait reposé ses mains sur la table, sérieuse et paisible. « Je vous explique donc la situation. Je suis en couple depuis plusieurs années avec un homme, Scott Matthews. Il est chef cuisinier et compte bientôt ouvrir son propre-restaurant. Quoi qu'il en soit, Scott et moi avons emménagé ensemble il y a plusieurs mois de ça, et aujourd'hui nous avons envisagé de fonder une famille. Nous avons trouvé une mère porteuse qu réside d'ailleurs à Ocean Grove comme vous et moi. Mais elle a perdu son bébé... » Novelie entrouvrit la bouche, touchée par cette annonce. Non pas du fait que son futur employeur soit homosexuel, ça elle s'en fichait royalement. L'amour n'a pas de limites ou de règles. Et certains enfants seraient plus heureux avec des parents du même sexe qui s'aiment, plus que des parents hétérosexuels passant leur temps à crier et à sa malmener. Bref, la question n'était pas là. L'annonce de la perte de l'enfant par la mère porteuse l'attrista. Perdre un enfant devait être une chose terrible. Elle baissa les yeux un instant, songeuse. Puis elle releva la tête et souffla doucement, sincèrement émue : « C'est horrible... » Elle aurait pu rajouter un "désolé" ou "toutes mes condoléances" mais elle trouvait ça un peu difficile à caser au vu de la situation. Il s'agit d'un bébé, mort avant de venir au monde. De plus, elle ne connaissait pas Maât, il était donc difficile pour elle de trouver quelque chose d'approprié. Elle préféra garder le silence car il continuait son discours.

« Nous avons fait des démarches d'adoption et à notre plus grand bonheur, tout est allé très vite. Dans quelques semaines, on va nous confier une petit garçon venu tout droit de Massachusetts, où l'adoption par un couple homosexuel est autorisée. Bref. Ce que je vous propose, c'est d'être la baby-sitteur de cet enfant. Évidemment, nous aménagerons les horaires en fonction de vos disponibilités mais je vous parle d'un emploi pour tous les jours de la semaine, au moins six heures par jour. Je sais que c'est beaucoup de travail, vous serez donc rémunérée comme il se doit. » La jeune femme retrouva le sourire, ravie qu'ils aient pu trouver un autre moyen pour avoir un enfant. Elle se doutait que ce n'était pas une chose facile pour un couple homosexuel de trouver un moyen pour obtenir un enfant. De plus, le contrat qu'il lui proposait était réellement intéressant pour elle. Elle avait besoin d'argent et étant à l'université ses heures de cours n'étaient pas très nombreuses. Elle passait plus de temps à travailler chez elle. Son visage était de nouveau radieux, ses yeux pétillaient. Enthousiaste elle répondit : « Je suis sincèrement contente pour vous. Et puis, vous allez donner la possibilité à un enfant de retrouver une famille aimante, c'est merveilleux. » Elle eu l'air de réfléchir quelques instants, ne voulant pas paraitre trop impatiente. Elle ne se doutait absolument pas que son patron lui cachait des choses. Pour elle, tout était simple et clair. Elle finit par ajouter : « Un tel contrat ne peux pas se refuser. Je serais ravie de travailler pour vous. » Il est vrai qu'il lui avait fait signer un papier disant qu'elle ne devait rien dire. Mais elle pensait plutôt que c'était du fait de leur homosexualité, que peut-être cela pourrait être gênant pour leur travail si ça se savait ou quelque chose dans le genre. Novelie était bien trop naïve pour imaginer quelque chose de plus compliqué. Elle sortit un papier de sa pochette et demanda : « Je peux vous demander un stylo ? Je vais vous donner mes horaires de cours, ainsi vous les aurez toujours à disponibilité. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Fausse couche & baby-sitteur

Revenir en haut Aller en bas
 

Fausse couche & baby-sitteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: The Blue Lagoon Bar-