AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ( pnjs ) — who are they?

Aller en bas 
AuteurMessage
Iyovi O'Hara
somebody gotta raise a little hell.
avatar

messages : 1136
name : lora (isleys).
face + © : riley keough — minh, tumblr.
multinicks : nomi, ronan.
points : 712
age : twenty-eight.
♡ status : single (kinda).
work : WBSO deputy — member of the northern blackhawks motorcycle club.
home : a small house, pioneer oak (w/ maggie).

— boom, butterfly effect.
how we met :
availability (rp) : ( ●●●●● ) / girls' night, tc II, rhea, jon, maribel (off).

Message(#) Sujet: ( pnjs ) — who are they? Mer 28 Fév - 18:49


les pnjs
who are they?

Les personnages, bien que non joués, restent importants et très utiles pour les éléments du contexte et de l'intrigue ou tout simplement du roleplay. Et c'est bien pour cela que nous allons détailler les différents rôles que vous risquez de retrouver régulièrement nommés au cours de cette première saison (et/ou qui resteront là tout le long de l'aventure). Ce sujet sera mise à jour à chaque nouvelle saison.
Éligible à des affiliations.




The Keeper (x)
Plus communément appelé le "Maitre du Jeu", le compte The Keeper est bien sûr la pièce centrale du forum puisque c'est par ce dernier que les secrets sont récoltés ou qu'ils vous livrent les fameux résultats à la Loterie. Il sert de passerelle entre le RP et le HRP.

Agnes Baker (x)
91 ans -- vivante
Ancienne couturière, Miss Baker a eu un succès modeste dans la région grâce à sa maitrise de la dentelle. Espiègle et au caractère bien trempé, cela n'a surprit personne de la voir s'orienter vers la lingerie fine. Loin d'être le genre de femme à l'esprit étroit et étriqué, elle a toujours sur faire parler d'elle pour son tempérament volcanique et ses idées bien tranchées. Figure emblématique de la ville, Agnès est aujourd'hui la doyenne de la ville. Elle a toujours vécu à Windmont Bay comme ses parents avant elle, et autant dire qu'elle prend le bien être de ses voisins très à coeur. Peut être trop. En effet, Agnes aime tout savoir, mamie gâteaux qui saura vous tirer les vers du nez grâce à ses cookies à l'arrière goût amer de curiosité. Oh, elle ne fait pas qu'écouter, oh non. Ce qu'elle aime le plus? Les cancans, elle adore pouvoir parler à qui veut bien l'entendre de ce qui se passe dans la ville, du moins ce qu'elle croit savoir. Autant dire que démêler le vrai du faux est parfois un véritable casse tête chinois. Personnalité pétillante de Windmont Bay, Agnes Baker est un pnj qui sera utilisé par les administrateurs afin de répandre des rumeurs dans la ville. Vous pourrez suivre les derniers potins dans ce sujet.

Georgia Birdwell (maire) ★
70 ans -- vivante
Miss Birdwell est née à Windmont Bay et a toujours été connue pour son sens de la communication et sa détermination. Fière de sa communauté, elle s'est investie corps et âme au développement de la petite ville côtière pour en faire ce qu'elle est aujourd'hui. D'abord simple habitante active, elle a réussi à s'imposer en tant que figure locale incontournable. Elle a su plaire et déplaire mais c'est bien son franc parlé qui a charmé les foules. Ses concitoyens lui reprocheront peut-être d'être parfois un peu froide, ou d'être trop têtue, de faire passer l'image de la ville avant le reste mais après autant d'années à la tête de Windmont Bay, il est évident qu'elle reste populaire et tant qu'elle se sentira capable d'occuper le poste de Maire, rien ne l'arrêtera.
1998 › Aucune personne dans sa position n'aimerait voir sa ville faire la une des journaux pour une affaire aussi tragique. Windmont Bay ne devait pas être vue comme étant le lieu où quatre enfants du pays avaient disparu - cela ne faisait pas parti du plan mais c'est arrivé. Tout ce que les habitants retiennent de Georgia Birdwell est qu'elle a tout fait pour que ces enfants soient retrouvés le plus rapidement possible et qu'on mette derrière les barreaux la personne responsable de cet acte. Mais les jours se sont transformés en semaines, les fédéraux s'en sont mêlés, ses concitoyens se rejetaient la faute par média interposés et s'en est suivi de nombreuses vies brisées.

Christopher Davis, Shawn Kelly, Jonathan Dunn & Dustin Clark
(les enfants disparus) ★
10 ans -- disparus (présumés décédés)
1998 › Inséparables. C'est ainsi que tout le monde les voyait et ainsi que l'on s'en rappel. Quatre garçons, intrépides, curieux et adorables. Certes, ils pouvaient aussi être turbulents, autant dire qu'ils ne passaient pas réellement inaperçus mais avaient le don de vous attendrir. Des enfants en sommes, découvrant le monde à leur façon. Quatre garçons disparus depuis vingt ans ayant laissé un vide dans la communauté. Bien sur qu'ils n'étaient pas parfaits, bien sur qu'ils pouvaient être insupportables. Mais personne ne souhaite se rappeler de ces enfants de cette manière. Leur disparition a ébranlé cette ville, en a soudé certains mais est aussi parvenue à les dresser les uns contre les autres. S'ils ont disparus, c'est l'âme de la ville qui a disparu avec eux. Alors que s'est-il réellement passé en ce 11 mars 1998? Partis en classe découverte avec leurs camarades, personne n'est capable de dire ce qui a bien pu leur arriver. La maîtresse accompagnée de deux autres parents d'élèves ne les a pas vu se faufiler pour s'éclipser loin du groupe. Personne n'a remarqué quoique ce soit d'anormal, bien que les jours passant, plusieurs témoins s'accordaient à dire que Mr Barnes aurait été aperçu à l'orée de la forêt. Sans réponse, les familles des disparus bien que résignées à la perte de leur enfant, garde cet espoir, un infime espoir de voir leur enfant rentrer à la maison.

Shérif O'Hara
62 ans -- vivant (retraité)
Rick O'Hara est né et a grandi à Windmont Bay, comme ses parents, grand-parents et ainsi de suite avant lui. Mais il est surtout connu pour avoir été le Shérif de cette ville pendant plusieurs années avant de connaitre une fin de carrière précipitée. Elu et réélu, il a veillé à la sécurité de tout le monde et surtout à la bonne entente entre voisins. Le taux de criminalité n'a jamais été réellement important dans cette petite ville de l'Oregon, les délits mineurs et autres petits incidents étaient le plus gros de leurs soucis à l'époque.
1998 › L'affaire de toute une vie pourrait-on dire, à condition qu'il y ait un happy ending. Malheureusement pour le très respecté Shérif O'Hara, la disparition de quatre petits allait signer sa fin. Il a pourtant fait ce qu'il pensait être le nécessaire avec les moyens qu'il avait à sa disposition. C'était aussi le moment ou jamais de prouver que les forces de l'ordre de Windmont Bay pouvait gérer et apporter des réponses. Plus les jours passaient, plus la tension était palpable et le respect des habitants pour l'insigne se muait peu à peu en accusation d'incompétence. L'attention médiatique et l'arrivée du FBI n'ont fait que frustrer davantage le Shérif et ses deputies. Ils ont cru tenir des pistes, et tout portait à croire qu'il tenait même un suspect. Des espoirs vains qui ont fait plus de mal que de bien à la communauté, et lorsqu'il fut évident que l'enquête n'avançait pas assez vite ou plus du tout, le Shérif a été licencié.

Edward "Eddie" Barnes (suspect) ★
40 ans -- vivant
Dans une petite ville telle que Windmont Bay, où tout le monde se connait, il est facile de laisser sa trace. Ce voisin qui sculpte lui-même ses arbres en forme improbable, ce vieux pêcheur qui s'est fait photographié avec le plus gros poisson que la ville ait pu voir et puis il y a ces noms qui entachent le paysage, qu'on aimerait oublier. Edward Barnes a passé sa vie à fuir l'attention mais cette dernière lui est tombée dessus malgré lui. Issu d'une des familles les plus riches de la ville, le troisième arrivé de quatre enfants, son destin était tout tracé. Mais Eddie n'a jamais partagé le même intérêt que sa famille pour les mondanités. Ni même cette facilité à aller vers les autres, à manipuler les apparences. On le disait « marginal », un loup solitaire qui passait plus de temps dans les bois plutôt qu'à chercher à s'intégrer dans cette communauté dite si soudée. Aujourd'hui encore, bien que la vie ait continué, il sent l'animosité chez certains. Il aurait pu prendre la décision de partir, de ne plus remettre les pieds dans sa ville natale mais Windmont Bay est sa maison, que cela plaise ou non.
1998 › Les caméras et les regards accusateurs ne se sont pas posés tout de suite sur lui après la disparition de quatre gamins. Qui pourrait envisager qu'un habitant de cette petite ville tranquille puisse faire quoique ce soit aux enfants de ses voisins ? Et pourtant. Ils ne leur ont pas fallu bien plus qu'un simple "et si" souligné par un journaliste pour qu'Eddie devienne le suspect n°1. Tout s'est alors enchainé rapidement. Les témoins qui confirmaient l'avoir vu trainer dans les bois, les anecdotes de son comportement un peu étrange refaisaient surface. Les Barnes ont fait front malgré les doutes dans leur propre rang, une majorité des gens le considérait déjà comme coupable et réclamait de lui qu'il avoue tandis qu'il supportait tant bien que mal les interrogatoires des officiers et agent du FBI. Finalement, pour faute de preuves il a été relâché et l'affaire a patiné. Rien n'a été retenu contre lui mais les doutes ont persisté malgré tout. Le nom de Barnes avait perdu en prestige et un an plus tard, Eddie décidait d'être pris en charge par l'Hôpital Psychiatrique de Portland, il revint chez lui en 2001.

Frank Caroll (journaliste)
52 ans -- vivant
Il n'avait qu'une dizaine d'années lorsque sa mère et lui ont débarqué à Windmont Bay. Fils unique, élevé par une mère célibataire à la fois travailleuse et attentionnée. Elle a toujours mit un point d'honneur à tout offrir à son fils. Frank, jeune homme aimant et reconnaissant de tout les sacrifices de sa mère a toujours souhaité faire sa fierté. De tout petit il s'est tourné vers l'écriture, quelque peu introverti c'est ainsi qu'il a trouvé le moyen de s'exprimer et de s'épanouir. Rédacteur du journal du lycée, il avait même le droit à sa propre chronique dans la gazette de Windmont Bay dès l'âge de 14 ans. Sans surprise, il devint alors un brillant journaliste, tout le monde le voyait devenir un grand reporter. Écrire pour les plus grands journaux du pays. Son ambition aurait pu le mener si loin. Pourtant, il n'a jamais réellement quitté Windmont, restant aux côtés de sa mère à la santé fragile. Décédée il y a un peu moins de trois ans maintenant, il est resté à ses côtés jusqu'à la fin. Occupant toujours la petite maison qu'elle a acquit il y a près de quarante ans maintenant. L'affaire de 98 laissant ses traces, Frank est désormais ce que l'on qualifierai d'écrivain raté. Continuant à soutenir sa théorie de l'époque, continuant d'enquêter à la recherche de nouveaux éléments, écrivant articles et même un ouvrage sur le sujet, en vain ..
1998 › C'était son moment de gloire, son moment de briller. Pas pour autant insensible au sort des jeunes garçons disparus, Frank su à ce moment là que c'était l'occasion rêvée pour lui de se révéler au grand public. Les caméras du pays braquées sur cette petite ville côtière. S'il ne se sentait pas prit au piège ici, il savait pourtant que sa carrière aurait peu de chance de décoller depuis cette petite ville insignifiante. Il saisit sa chance. Tel un chien enragé, il ne comptait pas lâcher son os de si-tôt. Menant son enquête méthodiquement, discrètement. Tendant l'oreille, parvenant à mettre la main sur différents éléments. C'est bientôt lui qui désignera Edward Barnes comme suspect numéro 1. Convaincu par sa théorie, il écrivit toujours plus d'articles sur le sujet, persuadé de tenir le coupable, persuadé de voir un dénouement heureux à cette histoire morbide. C'était son moment il en était certain. Pourtant, fautes de preuves, les charges contre Edward Barnes furent abandonnées. Et progressivement l'affaire fini par se tasser. Si personne n'oublia les enfants, l'enquête au point mort fini par être classée sans suite. Pourtant, Frank continu de clamer la culpabilité de Mr Barnes, tentant de faire réouvrir l'enquête à la mise en place d'un nouveau shérif, mais en vain. Ce qui aurait dû être l'histoire de sa carrière en fut sa chute.

Lucas Pembroke (enfant disparu)
10 ans -- disparu
Les Pembroke ont toujours vécu à Windmont Bay, c'est ainsi tout naturellement, que leur fils unique, Lucas y a fait ses premiers pas. Enfant charmant, un garçonnet tout ce qu'il y a de plus adorable. Très entouré, le petit Pembroke fait la fierté de ses parents. Curieux, il aime apprendre et collectionne les bonnes notes non sans oublier de s'amuser avec ses amis. Excellent joueur de baseball, autant dire que l'avenir de Lucas est très prometteur quelque soit la voie qu'il choisira d'emprunter. En somme, un garçonnet, sociable, poli et d'une grande gentillesse. Mais le 25 mars 2018, soit vingt-ans après la disparition de quatre garçons, Windmont Bay apprend avec horreur que le petit Pembroke n'est pas rentré à la maison ce jour, ni les jours suivants. Une battue a été organisé, les autorités se sont tout de suite saisit de l'affaire, faisant appel à une unité de la criminel pour leur apporter leur soutiens. Hors de question que leur tragédie se reproduise. Mais à l'heure qu'il est, personne ne sait ce qu'il est advenu du petit Lucas. Eddie Barnes, suspect n°1 dans la première affaire et voisin de la famille Pembroke, est redevenu une cible, mais aucune piste n'est écartée. Seule certitude? Lucas a disparu sur le chemin de l'école en plein après-midi, et cette fois, les habitants de Windmont Bay sont bien décidés à agir.


_________________

— don't give me no lover /  if he ain't got the stones / cause I need a man who will fight for his own.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
( pnjs ) — who are they?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Vampire, la Mascarade] PNJs de Chicago
» Recherche joueurs pour PNJs
» [GP] PNJs 2.0
» [Campagne D&D3.5 / Krugger] PNJ Alliés - présentations
» l'aprés jrtm

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: ash and dust; left to rust :: 'Till Death Do You Part :: SEASON 1-
Sauter vers: